INTÉGRATION DES REFLEXES ARCHAÏQUES ET /OU PRIMITIFS

 

Qu’est-ce qu’un réflexe archaïque ?

 

Les réflexes sont des mouvements automatiques et involontaires déclenchés par un stimulus sensoriel. Les réflexes « archaïques ou primitifs » apparaissent in utero ou dans les premiers mois de la vie et vont s’intégrer naturellement au fur et à mesure de la maturation du système nerveux afin de laisser place à des mouvements volontaires et contrôlés.

Ce sont des réflexes de survie et de protection, qui participent à la maturation du cerveau et au développement neurosensoriel grâce à la répétition naturelle et spontanée des mouvements réflexes du corps.

Ils sont essentiels au développement moteur, au renforcement du tonus musculaire, à la coordination ainsi qu’au développement émotionnel et cognitif.

 

Que se passe-t-il lorsqu’ils ne sont pas intégrés ?

 

Lorsque les réflexes archaïques ne se sont pas développés ou qu’ils ne sont pas bien intégrés, le corps va inconsciemment développer des stratégies de compensation épuisantes pour faire face à ces mouvements involontaires.

C’est une fois qu’il aura réussi à gérer ces mouvements parasites qu’il sera disponible pour développer ses capacités d’apprentissage, de concentration, de raisonnement, d’organisation, de langage, de résistance au stress, de confiance en soi, de sécurité intérieure ….

 

Quels sont les signes de non-intégration ?

 

La non-intégration d’un réflexe archaïque sera observable dans la vie de tous les jours, principalement en situation d’apprentissage ou de stress.

Quelques exemples de conséquences :

 

Corporelles :

  • Manque de coordination
  • Difficultés à jouer aux jeux de ballons et de balles
  • N’aime pas les activités physiques, ne fait pas de vélo, difficultés à sauter, à nager la tête hors de l’eau, la brasse
  • Tensions corporelles (lombaires, mâchoires, nuque, poings serrés, bras, jambes raides)
  • Soutient sa tête pour lire ou écrire
  • Enroule ses pieds autour de la chaise, s’assoit sur une jambe
  • Mouvement de la bouche ou tire la langue en écrivant, découpant ou dessinant
  • Difficultés pour s’habiller, pour faire ses lacets, pour fermer les zip
  • N’aime pas le contact avec les coutures, les étiquettes de vêtements
  • Machouille les stylos, ses vêtements, suce son pouce
  • Marche sur la pointe des pieds ou sur les talons
  • Mal des transports, vertiges, perte d’équilibre, difficultés à monter ou descendre les escaliers
  • Maladresse, se cogne, fait tomber des choses
  • Enurésie, pipi au lit après 5 ans, « petite vessie »

 

Emotionnelles :

  • Hyperémotivité
  • Hypersensibilité aux gouts, aux odeurs, aux lumières, au bruit
  • N’aime pas les changements, préfère la routine
  • Besoin d’être en contrôle
  • Grande anxiété, faible résistance au stress, peurs intenses,
  • Evite le contact visuel
  • Besoin d’être rassuré
  • Manque de confiance en soi
  • Troubles de l’alimentation
  • Addictions
  • Mutisme sélectif, a tendance à s’isoler
  • Se met rapidement en colère
  • Difficultés à faire des choix, à s’imposer
  • Se fait violence (se tape la tête, scarification, auto-agression)
  • Tics, Tocs, Phobies, se ronge les ongles

 

Cognitives ou d’apprentissage :

  • Manque de motivation générale
  • Difficultés d’articulation, de langage, bégaiement
  • Ecriture difficile, peu fluide, pression excessive ou trop légère du stylo
  • Désorientation, ne se repère pas dans l’espace
  • Mauvaise tenue du stylo
  • Hyperactivité, impulsivité, agitation, TDA/H (trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité)
  • Difficultés de concentration, d’attention, de mémorisation
  • Difficultés de compréhension
  • Apprentissage de la lecture difficile, difficulté à suivre un texte
  • Fait des fautes en recopiant
  • Trouble dys- (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysgraphie, dyspraxie)
  • Difficultés d’organisation, étourderie
  • Difficultés pour regarder et écouter en même temps

 

 

Comment peut-on y remédier ?

 

Les réflexes à travailler sont identifiés en consultation lors d’une séance de bilan.

La méthode RMTi (Rythmic Movement Training International) est un programme éducatif basé sur les mouvements rythmiques permettant de reproduire les mouvements que les bébés et les jeunes enfants font de manière automatique : bercements, mouvements passifs ou actifs, pressions isométriques.

Le travail de remédiation de réflexes persistants se pratique au sol et/ou sur table de massage, à pratiquer seul ou à l’aide d’un partenaire.

 

Les techniques utilisées en accompagnement ne se substituent en aucun cas à la médecine. Elles n’établissent donc ni diagnostic ni prescription médicale. Ce sont des méthodes complémentaires à la médecine et aux approches traditionnelles et naturelles.

Je ne vous demanderai jamais d’arrêter votre suivi en orthophonie, psychomotricité, ostéopathie, psychologie ou toute autre thérapie, ni de suspendre votre traitement médical.

 

 

 

Que sont les réflexes archaiques ?

https://www.bilanpsyreflexes.com/page/52987-que-sont-les-reflexes-archaiques